Samedi 13 février, la sape à l’honneur à Pennautier

* * * spectacle COMPLET * * *

rejoignez-nous pour l’after…

Au théâtre Na Loba :

– Une pièce à ne pas rater, Au nom du père et du fils et de J.M. Weston, une prière païenne et « dandy », un hymne à la vie avec la force de frappe des éclats… de rire.

sape 2

– Une conférence de Jean-Christophe Servant avec les Amis du Monde Diplomatique :
« L’Afrique qui rêve, l’Afrique qui pleure »
dès 18 h (salle de la Tour, sous le théâtre de Pennautier)
entrée libre

– Une ambiance fortement congolaise avec Métis Congo Dieto, en charge de la musique et du repas dès 19h30 (même lieu, sans réservation)
assiette congolaise 7 €

– Après le spectacle, « l’After » : buvette, musique (et surprise pour celles et ceux qui seront venus sapé(e)s !)

sape

 

Théâtre Na Loba, samedi 13 février, 20h45

AU NOM DU PÈRE ET DU FILS ET DE J.M. WESTON

J. Mabiala Bissila

Criss et Cross, deux frères, rescapés d’une guerre, retournent sur les lieux qu’ils avaient dû fuir, en quête de souvenirs et des traces de l’avant. Ils reviennent aussi chercher une paire de chaussures. Pas n’importe quelle chaussure à la petite semelle, non, la reine des chaussures. Celle que l’on exhibe fièrement les soirs de fête, les soirs de frime :
la Weston !

A cette quête de l’objet précieux abandonné répond celle, plus absolue, de la mémoire : celle d’une famille qui a vécu l’indicible, celle d’une ville meurtrie, celle d’un pays ravagé par la folie des hommes.

sape 3

Au pays de la SAPE où le paraître est roi, Julien Mabiala Bissila joue du symbole et aborde l’Histoire par le petit côté de la talonnette, par le dérisoire, comme pour mieux exorciser les douleurs, conjurer le sort, vaincre les terreurs.

Dans ce texte, le dramaturge congolais cultive le cocasse, taquine l’absurde et nous livre une pièce, tout à la fois grave et burlesque, qui contourne les clichés autant qu’elle surprend par son verbe. Du cousu congolais, avec jeux de mots mitraillés au rythme d’une écriture vertigineuse et jubilatoire.

Au nom du père et du fils et de J.M. Weston a été primé aux Journées de Lyon des auteurs de théâtre en 2011 et sélectionné par Radio France pour deux lectures publiques, une pour France Culture et une pour RFI, à l’occasion du festival d’Avignon 2013.

Tarifs 15 / 10 / 5 / 1 € (plein, réduit, jeune, acticity)

RÉSERVATIONS chaudement recommandées 04 68 69 53 65 

ou par mail atp.aude(arobas)orange.fr

LA PRESSE EN PARLE

Danse des mots RFI Yvan Amar
De la truculence et du burlesque


Le Canard enchaîné
| Mathieu Perez
Sapeurs et sans reproches

Un texte à l’humour bagarreur sur la guerre, passant du jeu de mots léger à l’absurde avec une bonne dose d’humour noir et un solide sens de la formule.
Les Inrocks | Fabienne Arvers
La SAPE contre les Kalach

Ce qui est intact, c’est l’intarissable énergie de vivre, qu’elle prenne les couleurs flamboyantes de la SAPE lors de défilés impayables, ou qu’elle s’empare du langage pour mitrailler les horreurs de la guerre et réinsuffler du courage et de la résistance avec les armes de l’humour et de l’insolence.

La Terrasse | Catherine Robert
Un théâtre de la vie contre la mort

Point de poncifs lacrymaux et moralisateurs dans la prose alerte, drôle et poignante de Julien Mabiala Bissila, mais la vie telle qu’en elle-même, avec ses contradictions et sa pudeur. Les trois comédiens, magnifiques de justesse, tiennent l’équilibre entre la sincérité et la virevolte hautaine d’une souffrance drapée dans l’élégance de la tenue.

Mouvement | Annabelle Hanesse
Eh mec, elles sont où mes pompes ?

Omniprésente, la parole insuffle un rythme proche de la réanimation cardiaque. Tel un bouche-à-bouche, les comédiens se lancent et s’arrachent les répliques. On a l’impression d’assister en direct à l’éveil du texte.

Coproduction Fédération des ATP et Le Tarmac, scène internationale francophone
En co-accueil avec la ville de Pennautier, avec le soutien de l’ONDA.

DISTRIBUTION

Texte et mise en scène Julien Mabiala Bissila

Avec Julien Mabiala Bissila, Marcel Mankita, Criss Niangouna

Scénographie Delphine Sainte-Marie

Costumes Marta Rossi

Lumière Xavier Lazarini

Musique et son Frédéric Peugeot

Conseil à la mise en scène Jean-François Auguste 

Réalisation des costumes Sophie Manach

Photo Baudouin Mouanda

Production Le Tarmac – La scène internationale francophone

Coproduction Fédération d’Associations de Théâtre Populaire,Pôle Arts de la scène – Friche la Belle de Mai, EPCC Tropiques Atrium – Scène nationale de Martinique, Théâtre Jean Vilar – Vitry-sur-Seine, Compagnie Bissila, Le Cercle des Amis du Tarmac

Avec l’aide à la création artistique de l’ADAMI et le soutien de la Ville de Paris et de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France