Nouvelle saison…

Une saison tout feu tout flammes, c’est La Dépêche qui le dit :

ATP : UNE 32E SAISON TOUT FEU TOUT FLAMME

Publié le 09/09/2015 

En ouverture de la saison, l'Agora Theater présente Kohlhaas à Pennautier le 3 octobre. /Photo Willi Filz.
En ouverture de la saison, l’Agora Theater présente Kohlhaas à Pennautier le 3 octobre. /Photo Willi Filz.

L’ATP de l’Aude entame sa 32e saison. En n’ayant jamais dérogé à sa devise de marier les esthétiques et les lieux, l’association propose 18 spectacles vivants, hors des sentiers battus, sur 14 scènes du département.

Inlassablement, au mépris de certaines années difficiles, l’Association Théâtre populaire de l’Aude (ATP) se renouvelle chaque saison pour apporter loin dans les territoires audois du spectacle vivant inédit, foutraque, militant… en un mot (ou deux, finalement) : hors normes.

La saison 2015-2016 s’étendra du 3 octobre au 21 mai, avec une programmation spéciale jeune public, «Tous à bord !», à Carcassonne, dont le succès n’est plus à démontrer. Cette année, 18 spectacles vivants seront présentés sur 14 scènes du département. Dont Capendu, où l’ATP revient après plusieurs années d’absence.

Maillage du territoire

Un maillage du territoire aux vrais/faux airs de service public de la culture. Les collectivités ne s’y trompent d’ailleurs pas : l’ATP boucle son budget de 250 000 à 300 000 € avec le soutien du conseil départemental (plus de 80 000 €) ; de la Région (35 000 €) ; de l’État, par le biais de la Drac (10 000 €) et, à un degré moindre, des communes partenaires qui savent le succès et les retombées éducatives et sociales de ce vieux-jeune projet indémodable. La billetterie ne représente que 15 % des rentrées de l’ATP. Sans les subventions, les tarifs ne seraient pas aussi bas (15 € à 1 €) ; ils avoisineraient les 50 €. «Parce que le coût du spectacle vivant est réel et que nous sommes une structure professionnelle», rappellent Joël Morette et Fabienne Brutus.

Quoi qu’il en soit, la saison qui s’ouvre ressemble à un véritable tourbillon que le directeur-programmateur et la chargée des relations avec la presse de l’ATP résument ainsi : «De grands auteurs contemporains, un vieux clown, un questionnement sur l’amour et la gélatine, une histoire d’amitié volubile sur fond de guerre d’Algérie, un appel à refonder le monde tout de suite, un tribunal et ses jurés, un concert de rock, un voyage chez les sapeurs congolais, une plongée dans le monde ouvrier, un voyage en autocar, un spectacle nommé aux Molière, un voyage extraordinaire, une girafe et un sociologue.» Le tout joué par des compagnies nationales, régionales, audoises ou internationales.

Le public ne s’y trompe d’ailleurs pas puisque tous les spectacles, l’an dernier, étaient complets. La fréquentation a atteint les 8 000 spectateurs. Sans parler des 1 800 élèves de 5e qui prennent part à l’opération «Collèges au théâtre». Les spectateurs de demain.


Le programme

Octobre. Samedi 3 : A 20 h 45, théâtre, à Pennautier, «Kohlhaas».

Novembre. Vendredi 6 : A 21 h, théâtre, à Quillan, «9». Dimanche 15 : A 17 h, chanson, à Carcassonne «A Cappella pour les mômes». Samedi 21 : A 20 h 45, théâtre, à Montréal, «Voyage extraordinaire». Dimanche 22 : A 17 h, théâtre, à Limoux, «Voyage extraordinaire».

Décembre. Samedi 5 : A 21 h, théâtre, à Capendu, «Retour à Reims». Dimanche 13 : A 17 h, théâtre, à Pennautier, «Les Mahler de Sophie».

Janvier.Dimanche 10 : A 17 h, théâtre, à Carcassonne, «Gretel et Hansel». Samedi 16 : A 20 h 30, théâtre, à Toulouse, «4». Vendredi 29 et samedi 30 : A 20 h 45, cirque, à Limoux, «Le Corps utopique».

Février. Dimanche 7 : A 17 h, théâtre, à Carcassonne, «Rêves de sable». Samedi 13 : A 20 h 45, théâtre, à Pennautier, «Au nom du père et du fils».

Mars.Samedi 12 : A 20 h 45, théâtre, à Limoux, «Discours à la nation». Mardi 15 : A 19 h, cirque, à Limoux, «Dans la gueule du gnou». Vendredi 18 : A 19 h, chanson, à Rouvenac, «Une Italie qui chante». Samedi 19 : A 19 h, à Serres, chanson, «Une Italie qui chante».

Avril. Vendredi 1er : A 20 h 45, théâtre, à Montolieu, «Quel petit vélo ?». Samedi 2 : A 20 h 45, théâtre, à Festes-et-Saint-André, «Quel petit vélo ?». Dimanche 10 : A 17 h, marionnettes, à Carcassonne, «Si loin, si haut».

Mai.Vendredi 6 : A 21 h, théâtre, à Quillan, «Une Chair périssable». Jeudi 12 : A 20 h 30, à Castelnaudary, «Une Chair périssable». Samedi 21 : A 21 h, danse, à Ferrals-les-Corbières, «L’Homme d’habitude».

Renseignements et réservations au 04 68 69 35 65 ; e-mail : atp.aude@orange.fr ; http://www.atpdelaude.com ; http://www.facebook.com/atpdeleaude.