A notre chère disparue, la démocratie.

Il se disait déjà que la démocratie était très malade, n’était plus ce qu’elle était… Ses valeurs dévoyées, brandies à tout bout de champ ne servaient qu’à maintenir une forme de consensus de façade… Les mots «Liberté, Égalité, Fraternité» gravés au-dessus de nos mairies étaient déjà vidés de leur sens… Alors disons-lui joyeusement adieu !

Adieu à cette chère démocratie libérale,
adieu au cumul des mandats, des emplois, des avantages, des fonctions,
adieu à la langue de bois, adieu aux peurs brandies comme des épouvantails…
Et ce ne sera pas triste, ce sera même une bouffonnerie, un peu glaçante.
Mais la mort fait toujours du vide, et de la place pour des tentatives inexplorées.
Comme une nouvelle naissance.

A notre chère disparue --- -®Luc Jennepin

Et quand toutes ces paroles seront usées, avalées, dissoutes, une place enfin sera faite pour des paroles nouvelles et inédites ?

Oui, faisons le deuil définitif de cette démocratie souillée par le libéralisme et de ses valeurs perverties par la gestion – parce qu’aucune nouvelle pensée n’est jamais venue d’une quelconque gestion !

Oui, faisons de la place pour de nouveaux points de vue, pour de véritables surgissements d’énergie, pour des inventions, pour d’authentiques débats et de nouvelles relations… Pour dire « NOUS », enfin.

Textes de Éric Arlix, Ronan Chéneau, Pierre-Joseph PROUDHON

Mise en scène et conception Solange OSWALD et Joël FESEL

Groupe Merci (Toulouse)

VENDREDI 10 AVRIL 21 H

QUILLAN – ESPACE CATHARE

Tarif plein 15 € / réduit 10 € / jeune 5 € / acti city 1 €
Durée 1h15
À partir de 14 ans

Réservations 04 68 69 53 65

Avec Catherine Beilin, Georges Campagnac, Gaetano Giunta, Julien Goupil, Marc Ravayrol, Sacha Saille

Collaboration dramaturgique Julien Goupil
Création lumière et régie  Cyril Monteil
Création musicale Boris Billier
Photo Luc Jennepin

avec le soutien de la ville de Quillan et de l’Onda
et de vous, spectateurs, qui choisissez le spectacle vivant.