GEORGE KAPLAN à Castelnaudary

Une pièce dont le personnage principal est invisible, multiple, mystérieux…

JEUDI 15 MAI à20h30

Théâtre-Scènes des Trois Ponts
CASTELNAUDARY

Ce spectacle est co-produit par la FATP, la Fédération des Associations de Théâtre Populaire. Toutes les ATP de France, réunies pour sélectionner un projet, ont choisi le texte et la mise en scène de Frédéric Sonntag, avec la Compagnie AsaNIsiMAsa

Quel est le lien entre un groupe activiste clandestin en pleine dissolution, une équipe de scénaristes à la recherche d’un concept pour une série télé et un gouvernement invisible d’une grande puissance aux prises avec un danger qui menace la sécurité intérieure du pays ? Un seul nom : GEORGE KAPLAN.

George Kaplan est une pièce en trois parties aux multiples liens narratifs, une pièce sur les enjeux politiques des mythes et des récits, sur le rôle du café (et de la bière) dans le bon déroulement des réunions, sur l’influence d’Hollywood dans notre représentation de la géopolitique mondiale, sur la participation d’Alfred Hitchcock à un complot international, sur la guerre de l’information et la manipulation des foules, sur une poule qui peut sauver l’humanité, sur un nom qui pourrait changer la face du monde.

gk1

« George Kaplan est une comédie sur les relations du pouvoir avec le spectacle, de la fiction avec la politique, une comédie sombre, qui, à mesure qu’elle progresse, nous invite dans une spirale sans fin, dans une mise en abîme vertigineuse, où un seul nom devient la caisse de résonnance d’un chaos universel. »  Frédéric Sonntag

à partir de 16 ans

15 € tarif plein, 10 € tarif réduit, 1 € tarif abonné acticity
(acheter son billet en ligne, acticity.com)
Réservations  : 04 68 69 53 65 – atp.aude(arobas)orange.fr
ou encore en cliquant sur « contacter l’ATP »

gk3

Né en 1978, Frédéric Sonntag est auteur, metteur en scène et acteur. Il a écrit une dizaine de pièces. Il les a présentées dans ses propres mises en scène tant en France qu’à l’étranger. Ses pièces ont été publiées et traduites en anglais, allemand, espagnol. Frédéric Sonntag est aujourd’hui repéré comme une valeur montante du théâtre français.

Se jouant des codes et mythologies contemporaines pour créer une « comédie d’espionnage », Frédéric Sonntag imagine trois mondes parallèles qui s’entrechoquent et se font écho. Une narration fragmentaire à mille et un niveaux de lecture.

GK punkt

Toutes les lectures sont possibles, favorisées par le fait que d’autres points communs multiplient les échos entre elles, créant des ponts d’une séquence à l’autre entre certains personnages et répliques, les cinq mêmes acteurs jouant les personnages de chaque séquence.

La nature même de George Kaplan, sa dramaturgie, en font une pièce dont la mise en scène repose principalement sur la direction d’acteurs. Car c’est là tout l’enjeu de la pièce, parvenir à trouver le rythme, les enjeux, le traitement propre à chacune des trois parties, tout en les faisant se répondre, se contaminer.

Dans ce spectacle découpé en trois parties, un homme est au cœur de chacune d’elles. George Kaplan, à la fois omniprésent dans les esprits et absent physiquement, semble faire le lien entre le groupe d’activistes, l’équipe de scénaristes en mal d’inspiration et l’élément qui menace le gouvernement.
Existe-t-il réellement ou est-ce une pure invention ?

La dernière création de Frédéric Sonntag interroge la place de la fiction dans le monde contemporain. Il propose une réflexion sur la manière dont le gouvernement met en scène l’information à des fins de manipulation. En créant , l’auteur pose également la question de la construction et de la dissolution des identités.

Distribution

Texte et mise en scène Frédéric Sonntag
Avec Lisa Sans, Fleur Sulmont, Alexandre Cardin, Florent Guyot, Jérémie Sonntag
Création vidéo Thomas Rathier
Création musicale Paul Levis
Création lumière Manuel Desfeux
Scénographie Marc Lainé assisté d’Aurélie Lemaignen
Costumes Luce Noyer
Régie lumière Manuel Desfeux / Maëlle Payonne / Simon Fritschi
Régie générale et son Bertrand Faure / Raphaël Dupleix / Romy Deprez
Régie vidéo Thomas Rathier

Le texte George Kaplan est édité aux Editions Théâtrales (nov 2012) et a bénéficié d’une bourse d’écriture du Centre National du Livre.