ATTIFA DE YAMBOLÉ

à VILLESÉQUELANDE vendredi 13 décembre 20h
espace Michel Escande
(repas africain dans la foulée, sur réservation obligatoirement)

A FESTES-et-St-ANDRÉ samedi 14 décembre 20h45
aux MaillolsAttifa Presse

dès 14 ans

Anne-Sybille Couvert raconte ATTIFA DE YAMBOLÉ
conte africain ethnocentrique et décalé

 « C’est énergique, caustique, et surtout très drôle. A ne pas manquer. » Froggy’s Delight

Rentrée « conquiiiise » cet été d’un voyage en Afrique, Anne-Sybille Couvert est persuadée qu’elle a découvert un peuple et sa culture. Pleine d’enthousiasme et bien décidée à le faire partager, elle a décidé de s’essayer au conte africain.

Le fil est ténu entre le ressenti et le jugement, la naïveté et la bêtise, l’incompréhension et le mépris, la comparaison facile et le racisme. Conteuse maladroite, elle multiplie les digressions et enchaîne en réalité, en toutes naïveté et bonne conscience, préjugés et stéréotypes raciaux incrustés dans l’inconscient collectif. Ses impressions de voyage, mélange d’émerveillement naïf pour l’exotisme, de paternalisme et d’apitoiement, sont l’exemple type de l’ethnocentrisme occidental. Finalement, par un subtil miroir à double face, tendu vers elle et le public, c’est nous tous qu’elle interroge.

« Conte africain » détourné à la sauce 26000 Couverts, pour le plaisir d’en rire, mais pas seulement…

Création et interprétation Valérie Véril
Mise en scène Philippe Nicolle
Avec la collaboration d’Hélène Sarrazin
Accessoires Michel Mugnier
Accompagnatrice Valérie Surdey
Production 26000 couverts

« Pétillante et cabotine, Valérie Véril campe à merveille cette touriste godiche, belle caricature de nos préjugés occidentaux, au point de berner certains spectateurs qui prennent au premier degré l’inexpérience de la conteuse et sa maladroite franchise ». Thierry Voisin – Télérama sortir

« Valérie Véril excelle en conteuse comique. […] La satire a le mérite de faire virer au vinaigre l’esprit de tolérance, en montrant avec quelle sournoiserie sous couvert de bonnes intentions, certains ont besoin de manifester leur mépris indécrottable vis-à-vis de l’étranger sans essuyer le venin qui coule sous leur menton. […] Nous assisterons alors à l’apparition d’un vrai sorcier, un peu griot sur les bords, dont le rire étincelant soulignera le talent et la présence de Valérie Véril. » Evelyne Trân – Le Monde.fr

« On rit beaucoup au récit naïf d’Anne-Sybille alias Valérie Véril de la cie 26000 couverts dont le jeu, faussement amateur, est hilarant. […] Une des leçons les plus fines et les plus drôles que l’on ait vues sur le sujet ». Valérie Lassus – Clutch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s